Thème : Le Matriarcat

Chaque femme contient un secret : un accent, un geste, un silence.

Antoine de Saint Exupéry

Pour sa dixième édition d’octobre 2021, le salon BiblioMania met à l’honneur le Matriarcat. 

Du latin mater, « la mère », le Matriarcat est un modèle social dans lequel la femme possède un rôle décisionnel prépondérant, il désigne également un régime juridique ou social au sein duquel la parenté se transmet par les femmes, par exemple la filiation maternelle.

Thème qui relève du mythe antique avec les Amazones, ces femmes guerrières qui peuplent nos rêves éveillés.

Au delà du mythe, nous allons nous attacher aux femmes qui ont contribué à écrire l’histoire.

Dès le Moyen-âge, Héloïse s’affirme comme une femme libérale. Marie de France, femme de lettre et écrivain compose des Lais, des Fables et l’Espurgatoire seint Patriz (Le Purgatoire de saint Patrick, (vers 1170-1189). Deux cents ans plus tard c’est Christine de Pizan qui nous livre La Vision de Christin, « composé à l’âge de la maturité » en 1405. Elles sont les exemples les plus marquants de femmes auteurs à part entière, soucieuses de léguer à la postérité leurs écrits.

Plus tard et bien avant « Les Femmes des années 80 », certaines femmes n’ont pas hésité à porter la culotte pour arriver à leurs fins.

Femme marin : Hannah Snell est née en 1723 à Worcester en Angleterre,  elle a continué sous l’identité de James Gray pour rejoindre la Marine, on l’appelle The Female Soldier.

Femme médecin : Margaret Ann Bulkley, connue sous le nom de James Barry, elle s’est fait passer pour un homme pour entrer à l’école de médecine. Margaret rêvait de devenir chirurgienne, ce qui était impensable dans les années 1800.

Femme écrivain : Amantine Aurore Lucile Dupin est née à Paris le 1er juillet 1804. Elle  écrit des romans sous le pseudonyme de George Sand et s’habille en homme.

Femme soldat : Sarah Malinda Pritchard est née aux États-Unis, en Caroline du Nord en 1839. Elle se fait passer pour un homme pour accompagner son mari à la guerre civile américaine, car elle voulait se battre pour ne pas être séparée de son bien-aimé. Elle s’enrôlera sous le nom de Samuel Blalock. 1901 : Premier mariage lesbien. Elisa Sánchez Loriga doit se faire passer pour un homme pour pouvoir épouser sa compagne, Marcela Gracia Ibeas à l’église. Elisa se fera appeler Mario.

Femme jazzwoman : Dorothy Lucille Tipton est née aux U.S.A. en Oklahoma en 1914. Depuis sa plus tendre enfance, elle rêvait de jouer du jazz, à 19 ans, elle est devenue Billy Tipton. À son époque, seuls les hommes triomphaient en jouant du jazz.

Femme pilote : Amelia Earhart, née au Kansas, elle est la femme pilote la plus célèbre de l’histoire de l’aviation, elle sera la première femme à avoir traversé l’Atlantique en solo en 1939.

Femme cascadeuse : Phoebe Fairgrave Omlie étudie à la Madison School and Mechanic Arts High School où elle obtient son diplôme en 1920. Elle n’a pas 20 ans, qu’elle commence à faire de l’acrobatie aérienne, comme sortir en vol du cockpit ou sauter en parachute. Elle établit d’ailleurs le record de saut en parachute pour une femme avec un saut à 4 600 mètres, ce qui lui vaut d’être embauchée sur la série américaine « The Perils of Pauline » en tant que cascadeuse aérienne.

Femme banquière : Marthe Hanau a marqué le milieu de la finance des années folles à Paris, elle devient PDG et directrice de journal en 1925. En quelques années, elle se hisse au plus haut rang des affaires et des intrigues politiques et amoureuses.

Femme cosmonaute : Valentina Tereshkova est la première femme à être envoyée dans l’espace le 16 juin 1963 à bord de Vostok 6.

Après autant de talents, ces premières aventurières ont largement mérité leurs places d’honneur dans l’aventure humaine.



INFOS PRATIQUES

NOM BiblioMania
DATES 14 au 17 octobre 2021
LIEU Réfectoire des Cordeliers 15 rue de l’Ecole de Médecine 75006 Paris
HORAIRES 11h – 19h tous les jours sauf le Dimanche 17 octobre fermeture à 18h
THÈME Le Matriarcat
ENTRÉE  Gratuite
Évènement en intérieur.
ACCÈS Metro Ligne 4 – 10 : Odéon – St Michel
            Bus 21 – 27 – 38 – 63 – 86 – 94
            RER B : St Michel Notre Dame
Parking saemes 21 rue Ecole de Médecine 75006 Paris
https://www.saemes.fr/fr/parking/parking-ecole-de-medecine

EXPOSANTS : Environ 40 libraires professionnels, réunis sur 600 m2 d’un lieu unique au cœur du quartier latin. Le Réfectoire des Cordeliers est le dernier vestige de l’ancien couvent qui abritait les moines franciscains. Cette confrérie apparue au 13ème siècle, les frères mineurs de Saint-François sont aussi appelés les Cordeliers. Ces disciples franciscains sont surnommés ainsi car ils portaient une large corde pour tenir leur robe. Les Cordeliers bâtirent un couvent, deux cloîtres un réfectoire, une église ainsi que plusieurs jardins. Cet ensemble fut un des plus importants centres religieux, intellectuels et politiques de Paris entre le XIVème siècle et le XVIIème siècle. Le lieu est un écrin idéal pour déballer des livres, des manuscrits, des archives et guider le visiteur sur les traces du passé.

EKA ORGANISATION
Port :  06 58 05 88 31