guy-david

Ah ! Le bien manger, voila un sujet qui ravit Guy David tous les jours. De sa bibliothèque, Guy nous sort le livre écrit par Courtine « Le cahier de recette de Madame Maigret » et « Simenon et Maigret passent à table ». Deux livres tout en saveur et en recettes culinaires, on peut presque avec un peu d’imagination ressentir la chaleur du fourneau, le léger bruissement de la casserole en fonte qui couve un coq au vin dont le fumet qui s’échappe du couvercle affole les cinq sens. Les plats de madame Maigret ont le goût du terroir, de la fidélité conjugale et celui de l’enfance, autant de moments inoubliables. Guy David nous présente également un personnage de roman qu’il apprécie particulièrement, le commissaire Montalbano « le Maigret Sicilien » d’Andréa Camilleri. Quand Montalbano se met à table et mange c’est un instant religieux que personne ne doit perturber et encore moins interrompre. Sinon gare à l’imprudent. Dans les romans de Camilleri, il y a le commissaire Montalbano et la cuisine qui forment à eux deux le voyage des voyages, la rencontre avec des plats qui suggèrent des images et des lieux.
Au gré des tribulations du commissaire, le lecteur découvre la cuisine sicilienne dans toute sa diversité qui est faite de tradition et d’histoire. La contribution de l’ancienne Magna Grecia, les réminiscences de la cuisine française noble, les saveurs exotiques Arabes, les influences espagnoles, les abats cuisinés dans la rue de la manière juive ont contribués à rendre cette cuisine très riche et diversifiée. Les habitudes alimentaires de la Sicile grecque est déjà célèbre dans le monde antique à travers l’œuvre de Archestratus, poète gastronome du IV siècle av J.C. « les délices de Monsù ».

Guy David

  • Roman Policier
  • Port : +32 492 77 02 20

Partager