« Paris la nuit » est un thème qui lui va bien.

Passionné par le « Polar » il dévore les romans policiers, Georges Simenon, Raymond Chandler, Chester Himes, Jim Thompson…tous sont devenus des écrivains familiers à son univers. Guy David devient bouquiniste itinérant et se spécialise dans la série noire et le roman policier américain. Il démarre son activité à Montbéliard puis au village du livre de Cuisery auquel il reste attaché. Depuis 2000 il expose régulièrement ses livres et ses documents au salon des Vieux Papiers à Champerret. Paris la nuit est un thème qui lui va bien parce que dans le polar l’action se passe souvent la nuit avec un zeste d’érotisme, une femme fatale et du rififi. L’intrigue du récit se déroule en général dans les années 50 – 60.
Ces années-là, Albert Simonin publie « Grisbi or not Grisbi », « Le Cave se rebiffe ». Auguste Le Breton publie « Le Rouge est mis », « Du Rififi chez les Hommes », leurs écrits sont associés aux dialogues d’Audiard qui fusent de la bouche de Lino Ventura, Jean Gabin.. Frédéric Dard présente son commissaire San-Antonio. Léo Malet écrit les aventures de son détective privé Nestor Burma.
Depuis 10 ans Guy David s’est diversifié dans le curiosa et l’érotisme moderne voire sauvage avec de nombreuses spécialités coquines et documents qui mettent en scène Paris, la nuit.

  • Guy David
  • Stand 713

Partager